Categorie: Nieuws

Dance and branding : a turbulent relationship

Dance and more precisely hip-hop culture is more and more present in advertisements. We can take the example of Nike or Adidas who want to demonstrate the comfort and the support of their shoes, of Evian who uses dance to represent the effect of their water to stay young, etc. All these examples show a real interest from the brands for dance, because it is indeed a communication tool that goes off the beaten track. But what are the missions of these brands? What are the dancers' missions? Is being accompanied an asset?

Le branding et la danse : Une relation mouvementé.é.

La danse et plus précisément la culture hip-hop est de plus en plus présente dans les publicités. Nous pouvons prendre l'exemple de Nike ou Adidas qui veulent démontrer le confort et le maintien de leur chaussure, d'Evian qui utilise la danse pour représenter l'effet de leur eau pour rester jeune, etc. Tous ces exemples démontrent un véritable intérêt de la part des marques pour la danse, car celle-ci est en effet un outil de communication qui sort des sentiers battus. Mais quelles sont les missions de ces marques ? Celles des danseur.euse.s ? Être accompagné est-il un atout ?

Quel accompagnement pour les créations de danse Hip-Hop/Street Belge ?

La scène culturelle belge connaît l’émergence des créations en danse hip-hop. Que ce soit dans les rues à l’occasion de street-shows, sur les scènes nationales ou internationales, ou encore dans les publicités où toutes les occasions sont bonnes pour choisir des danseur.euse.s afin de tester les produits, les artistes hip-hop belges sont finalement un peu plus sur le devant de la scène, après avoir été laissés de côté pendant de nombreuses années. Mais quelles sont les raisons de cette émergence ? En quoi le support d'une agence peut-être utile ? La Belgique va-t-elle vers une ouverture culturelle ?

How to support the creations of the emerging Belgian hip-hop dancers?

The Belgian cultural scene knows the emergence of hip-hop dance creations. Whether in the streets during street-shows, on national or international stages, or in advertisements where all opportunities are good to choose dancers in order to test products, Belgian hip-hop artists are finally a little more on the front of the stage, after having been left aside for many years. But what are the reasons for this emergence? How can the support of an agency be useful? Is Belgium going towards a cultural opening?

NL